L’écologie et la dynamique de population de bactéries lactiques lors de la fermentation malolactique d’un vin de Tempranillo produit dans 5 caves de Castilla-La Mancha ont été analysées sur deux saisons consécutives (2006 et 2007). Ce microbiote a été déterminé par Amplification en Chaine par Polymérase- Amplification aléatoire d’un fragment d’ADN polymorphe (RAPD-PCR), puis identifié en utilisant des méthodes moléculaires et phénotypiques. Oenococcus oeni était l’espèce dominante. Au cours de deux saisons, les génotypes variaient considérablement, et ce, dans toutes les caves, bien qu’un nombre de génotypes coïncidents ait été relevé dans chacune d’entre elles. Trois génotypes étaient présents dans toutes les caves, sur au moins une saison. Ces résultats confirment l’existence d’une population coïncidente de génotypes d’O. oeni, qu’il est possible de considérer comme endémique à cette région viticole, et qui semble jouer une rôle prépondérant dans toutes les vinifications. Nous vous conseillons la lecture de l’article intégral (voir lien ci-contre).