italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche
  • » Articles techniques
  • » Bibliographie sur la gestion des gaz dissous par contacteur membranaire en œnologie

Bibliographie sur la gestion des gaz dissous par contacteur membranaire en œnologie

Laura Mondot, Jean-Claude Vidal; Unitè Expérimentale de Peche Rouge, Montpellier, France

Bibliographie sur la gestion des gaz dissous par contacteur membranaire en œnologie

Le vin est la boisson alcoolisée la plus consommée au monde. Il existe différentes méthodes de vinification, chacune répondant aux critères souhaités par le producteur et aux exigences et attentes du consommateur.

L'une des principales difficultés de ce processus de vinification est le contrôle des échanges gazeux pendant tout le processus et surtout avant la mise en bouteille. Les méthodes de dosage et d'ajustement de la quantité de gaz dans le vin sont nombreuses, et plus ou moins coûteuses et efficaces. Apparue il y a une dizaine d'années, la membrane est devenue un outil important dans l'industrie alimentaire, notamment pour la bière, les boissons gazeuses et les jus de fruits. 

Actuellement, il existe un nouvel intérêt pour l'utilisation du contacteur membranaire (CM) afin d'optimiser l'échange gazeux dans le vin. Un CM est un module composé de membranes en fibres creuses hydrophobes. Habituellement, le gaz circule à l'intérieur des fibres (côté lumière) tandis que le vin circule à l'extérieur des fibres (côté enveloppe) dans la direction opposée. Et c'est par une différence de concentrations et de pressions partielles des gaz de part et d'autre de la membrane que l'échange gazeux a lieu.

D'abord, il est important de mesurer la teneur en oxygène (O2) et en dioxyde de carbone (CO2) et de définir les niveaux à atteindre avant d'ajuster les gaz dissous. Dans la plupart des cas, l'O2 doit être éliminé pour éviter l'oxydation du vin. Au contraire, le CO2 doit être ajusté à une concentration appropriée au style de vin désiré. Dans les vins rosés et blancs, la concentration en CO2 est augmentée, tandis que pour les rouges, le CO2, souvent présent en excès, est éliminé (mais pas totalement).

L'intérêt de l'utilisation du CM dans les vins pétillants et mousseux (pas dans le Champagne où l'effervescence est provoquée par une seconde fermentation en bouteille) est de plus en plus important, car il permet d'obtenir une boisson à bulles très fines et très différente de celle que l'on peut obtenir par carbonisation d'un vin avec un simple injecteur de gaz. 

Ce rapport bibliographique vise donc à présenter la technologie CM qui permet de contrôler les gaz dissous dans le vin. Il comprend toute une partie théorique concernant les généralités sur les échanges gazeux, les flux de gaz à travers la membrane, la résistance de la membrane, etc., suivie d'une partie plus approfondie sur le CM et son utilisation ainsi que sur les différents modes de fonctionnement à suivre selon l'objectif souhaité. Par ailleurs, le rapport inclut quelques généralités sur les différentes applications et domaines d'action du CM, et une dernière partie consacrée aux caractéristiques de la membrane.

Publié le 02/03/2019
Article disponible en italiano english spagnolo
Fiches associées
    Une nouvelle approche voltamétrique pour l’analyse des polyphénols des raisins blancs et le suivi des opérations pré-fermentaires
    M. UGLIANO, J. WIRTH, S. BÉGRAND, J. B. DIÉVAL, C. PASCAL, S. VIDAL; Università degli Studi di Verona - Vinventions, Francia
    Une méthode électrochimique pour l'analyse rapide des composés phénoliques du raisin et du moût a été développée. La méthode utilise des électrodes jetables miniaturisées, permettant une applicatio...
    Publié le:26/03/2019
    Les pratiques de lutte contre la Flavescence Dorée en Europe
    Résultats d’enquêtes
    Ce document synthétise les pratiques de lutte mises en place chez les viticulteurs Européens pour lutter contre la Flavescence Dorée.
    Publié le:06/12/2016
    Big Data et Intelligence Artificielle : exemples d'applications pour la filiere vigne et vin
    Pascal Neveu, Coraline Damasio; MISTEA, INRAE, l’Institut Agro, Université de Montpellier,
    Le Big Data et l’Intelligence Artificielle (IA) désignent deux tendances technologiques en plein essor. Le potentiel du Big Data et de l’IA repose principalement sur leur convergence po...
    Publié le:22/06/2020
    Brettanomyces : visez juste !
    Les teneurs en phénols volatils progressent dans mon vin alors que la teneur en SO2 est tout à fait acceptable
    Nous avons tous été confrontés à cette énigme. Les travaux d’Isabelle Masneuf et de Warren Albertin de l’ISVV de Bordeaux ont récemment percé ce mystère. Certaines souches de Brettanomy...
    Publié le:02/03/2019
    Brettanomyces : faut-il craindre les VNC ?
    Lucile PIC et Jacques MATHIEU ; GIE ICV VVS
    Afin d'aider les vinificateurs à choisir la méthode analytique la mieux adaptée à la prévention de l'apparition de phénols volatils et de notes "animales" dans leurs vins, les authors ont travaillé...
    Publié le:04/10/2016
    Aurélie Lagorce-Tachon, Thomas Karbowiak, Camille Loupiac, Régis Gougeon, Jean-Pierre Bellat; Revue des Œnologues 2016, n° 158
    Le liège est un matériau provenant de la partie externe de l’écorce du chêne liège. Ce matériau est le plus utilisé pour le bouchage de plus de deux tiers des bouteilles de vins, en particulier ceu...
    Publié le:15/09/2016
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 1,84375