italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche

Brettanomyces : faut-il craindre les VNC ?

Lucile PIC et Jacques MATHIEU ; GIE ICV VVS

Afin d'aider les vinificateurs à choisir la méthode analytique la mieux adaptée à la prévention de l'apparition de phénols volatils et de notes "animales" dans leurs vins, les authors ont travaillé à travers ces essais (réalisés dans le cadre du groupe national Brettanomyces Financé par France Agrimer) pour évaluer, dans des matrices vins, la capacité des Brettanomyces VNC (cellules viables non cultivables) à produire des phénols volatils.

Les essais ont permis de confirmer que les différentes méthodes de détection des Brettanomyces (Q PCR, cytométrie en flux couplée à un marquage FISH et mise en culture sur milieu gélosé spécifique) rendaient un résultat de nature différente.

Ces résultats soulignent l'importance de choisir la méthode de contrôle microbiologique en fonction des objectifs recherchés

 

Publié le 04/10/2016
images
Article disponible en portoghese
Fiches associées
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 2,328125