italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche
  • » Articles techniques
  • » Comprendre le fonctionnement des champignons responsables des maladies du bois de la vigne

Comprendre le fonctionnement des champignons responsables des maladies du bois de la vigne

Une étude faite en collaboration entre Etats-Unis, Italie, France et Chili

Comprendre le fonctionnement des champignons responsables des maladies du bois de la vigne

On sait depuis longtemps qu'un large éventail de champignons pathogènes sont impliqués dans ces maladies et qu'ils agissent simultanément en attaquant les vignes, mais les mécanismes d'action de ces champignons restent un mystère.

Récemment, une équipe internationale de chercheurs dirigée par l'université du Massachusetts Amherst a mis au jour un mécanisme jusqu'alors inconnu, mis en œuvre par un groupe de champignons pathogènes qui agissent ensemble et sont responsables de la mort des vignes. Les champignons à l'origine des maladies du bois de la vigne (ou GTD grape trunk diseases) pénètrent généralement dans le système viticole par les plaies de taille et, une fois établis, provoquent une pourriture qui s'étend progressivement, détruisant la partie ligneuse de la vigne de l'intérieur et tuant la plante. Détruire la structure résistante de cellulose et de lignine qui forme la partie ligneuse des plantes n'est pas une tâche facile, mais un groupe de champignons a trouvé le moyen d'y parvenir.

La clé, selon les auteurs de ces travaux, est de comprendre ce que les minuscules composés produits par les champignons provoquent exactement dans les vignes. Ces travaux de recherche menés par l'UMass Amherst en collaboration avec l'Université de Florence en Italie, l'Université de Lorraine et l'Université de Haute-Alsace en France, et l'Universidad de Concepción au Chili, ont permis de découvrir que certains des champignons responsables des maladies du bois de la vigne produisent différents types de petits composés qui sont libérés dans le bois de la vigne.

L'un de ces composés réduit préférentiellement le fer, tandis que les autres participent au cycle d'oxydoréduction, ce qui conduit à la formation de peroxyde d'hydrogène. Lorsque le peroxyde d'hydrogène rencontre du fer réduit, la réaction libère une grande quantité de radicaux hydroxyles hautement réactifs. Ce mécanisme pourrait être impliqué dans le mécanisme causal associé à la nécrose du bois du tronc dans ces maladies.

Selon les auteurs, il existe une solution potentielle : les antioxydants et les chélateurs à faible toxicité qui piègent les radicaux d'oxygène produits par les champignons. Certaines bactéries et certains champignons sont capables de produire ces composés antioxydants et chélateurs. Ce travail montre qu'il est possible de contrôler et d'arrêter les maladies du bois de la vigne grace à des traitements de lutte biologique en augmentant la présence naturelle de ces organismes antagonistes dans les vignes. Ces résultats doivent encore être étudiés et démontrés sur le terrain, mais ils représentent une percée dans la compréhension des mécanismes d'action de cette maladie dévastatrice.

Article de référence. Gabriel Perez-Gonzalez et al, Oxygen Radical-Generating Metabolites Secreted by Eutypa and Esca Fungal Consortia : Understanding the Mechanisms Behind Grapevine Wood Deterioration and Pathogenesis, Frontiers in Plant Science (2022). DOI : 10.3389/fpls.2022.921961

Source: Science Daily

Publié le 01/08/2022
Fiches associées
    Nouvel outil pour la lutte contre les maladies du bois de la vigne
    L'Université d'Adélaïde, en collaboration avec Wine Australia et l'institut de recherche australien SARDI vient de mettre à jour l'application Grape Assessment, lancée en juin dernier, pour l'évalu...
    Publié le:02/12/2018
    Session d'Enoforum dédiée au projet WiNetwork
    À l'occasion de la Xe édition d'Enoforum, une des sessions du symposium a été dédiée à la présentation des principaux résultats obtenus à travers le projet Winetwork.
    Publié le:02/10/2017
    Résumé des connaissances scientifiques sur les maladies du bois
    Vincenzo Mondello, Université de Reims
    Durant la séance Winetwork à Enoforum 2017, Vincenzo Mondello a décrit les progrès réalisés ces dernières années dans le domaine de la recherche et a réalisé une synthèse des résultats obtenus par ...
    Publié le:01/10/2017
    Pratiques vitivinicoles européennes contre les maladies du bois
    Fanny Prezman, IFV Sud-Ouest
    Durant son exposé au cours de la séance Enoforum 2017 dédiée au projet, Fanny Prezman a illustré les pratiques utilisées dans les vignobles, dont certaines sont bien connues et scientifiquement val...
    Publié le:30/09/2017
    Maladies du bois: comment prévenir l’infection
    video clip
    Les champignons responsables des maladies du bois pénètrent dans le bois par les plaies de taille. De là, l’infection se propage. Certaines mesures prophylactiques permettent de limiter les infecti...
    Publié le:30/05/2017
    Maladies du bois – Gérer les vignes malades
    Videoclip
    Une fois que la plante est infectée par les champignons responsables des maladies du bois il est possible de conduire le vignoble de deux façons: La pratique la plus commune est d’enlever de la par...
    Publié le:30/05/2017
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
- A +
ExecTime : 2,156982