italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche
  • » Articles techniques
  • » Détection et identification rapides des levures dans le moût et le vin par la cytométrie en flux et la méthode fish

Détection et identification rapides des levures dans le moût et le vin par la cytométrie en flux et la méthode fish

Olga LUCIO, Isabel PARDO, Sergi FERRER ; ENOLAB – Département de microbiologie et écologie/ERI-ISIC BIOTECMED/IViSoCa. Université de Valence, Espagne.

La cytométrie en flux (FC) peut être considérée comme une méthode utile pour le contrôle de la qualité microbiologique dans les chais, ainsi que pour l'étude des dynamiques de croissance de microorganismes dans le vin. Elle offre un certain nombre d'avantages, parmi lesquels la rapidité (et une détection concomitante de centaines de cellules individuelles), la grande précision, les mesures simultanées de paramètres cellulaires multiples, la possibilité de détection de la présence de populations hétérogènes, la préservation de la viabilité de la cellule et des fonctions cellulaires, et la facilité d'usage

Dans ce travail, les auteurs ont adapté les protocoles précédents d'hybridation in situ en fluorescence (FISH) pour les levures à la FC, en optimisant, au même temps, un protocole pour le liquide d'hybridation. 

Pour cela, ils ont utilisé des sondes d'oligonucléotides fluorescents ciblant la zone D1/D2 de la séquence 26S de l'ARNr de différentes espèces de levures connues pour leur implication dans la vinification, telles que Saccharomyces cerevisae et Brettanomyces bruxellensis. L'objectif consistait à appliquer les sondes FISH propres à l'espèce sur des échantillons de vinification. Pour atteindre cet objectif, nous avons développé une méthode optimisée pour la détection et l'identification de levures dans les moûts et les vins par FCM et par microscopie à épifluorescence.

 

Publié le 17/03/2015
Zone contenu Premium
  • Lire l'article technique (pdf, 96 Kb, Pay per View 6 €)
Prix:6 €(TVA inclus)
Fiches associées
    Une nouvelle approche voltamétrique pour l’analyse des polyphénols des raisins blancs et le suivi des opérations pré-fermentaires
    M. UGLIANO, J. WIRTH, S. BÉGRAND, J. B. DIÉVAL, C. PASCAL, S. VIDAL; Università degli Studi di Verona - Vinventions, Francia
    Une méthode électrochimique pour l'analyse rapide des composés phénoliques du raisin et du moût a été développée. La méthode utilise des électrodes jetables miniaturisées, permettant une applicatio...
    Publié le:26/03/2019
    Les pratiques de lutte contre la Flavescence Dorée en Europe
    Résultats d’enquêtes
    Ce document synthétise les pratiques de lutte mises en place chez les viticulteurs Européens pour lutter contre la Flavescence Dorée.
    Publié le:06/12/2016
    Bibliographie sur la gestion des gaz dissous par contacteur membranaire en œnologie
    Laura Mondot, Jean-Claude Vidal; Unitè Expérimentale de Peche Rouge, Montpellier, France
    Le vin est la boisson alcoolisée la plus consommée au monde. Il existe différentes méthodes de vinification, chacune répondant aux critères souhaités par le producteur et aux exigences et attentes ...
    Publié le:02/03/2019
    Brettanomyces : visez juste !
    Les teneurs en phénols volatils progressent dans mon vin alors que la teneur en SO2 est tout à fait acceptable
    Nous avons tous été confrontés à cette énigme. Les travaux d’Isabelle Masneuf et de Warren Albertin de l’ISVV de Bordeaux ont récemment percé ce mystère. Certaines souches de Brettanomy...
    Publié le:02/03/2019
    Brettanomyces : faut-il craindre les VNC ?
    Lucile PIC et Jacques MATHIEU ; GIE ICV VVS
    Afin d'aider les vinificateurs à choisir la méthode analytique la mieux adaptée à la prévention de l'apparition de phénols volatils et de notes "animales" dans leurs vins, les authors ont travaillé...
    Publié le:04/10/2016
    POSTER: Comportement fermentatif de Candida zemplinina
    K. Rantsiou, et al.; Department of Agricultural, Food and Forest Sciences, University of Turin, Italy
    Ces dernières années, il y a eu un intérêt croissant pour l'utilisation de levures non-Saccharomyces dans la production de vin. Parmi les espèces les plus prometteuses, Candida zemplinina présente ...
    Publié le:04/05/2017
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 2,0625