italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche

QUALITE DE L’AIR DANS LES CHAIS, DIAGNOSTICS ET SOLUTIONS

Catherine CHASSAGNOU & Jean-Michel MARON

Une des déviations majeures pouvant affecter les vins concerne les odeurs et goûts de moisi. Ceux ci peuvent être entre autre imputables à des molécules nommées haloanisoles au nombre de quatre : le TCA, le TeCA, le PCA et le TBA. L’origine de ces molécules est basée sur la transformation des halophénols en haloanisoles. Des conditions particulières sont nécessaires à cette transformation, à savoir une ambiance humide et confinée et la présence de moisissures spécifiques (pénicillium).Ces moisissures vont transformer la molécule sous sa forme phénol (peu odorante) en sa forme anisole (très odorante) par le biais d’une méthylation.
Publié le 20/09/2006
Fiches associées
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 1,6875