italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche

ACTIVITE BACTERICIDE DES VINS BLANCS SUR HELICOBACTER PYLORI

Virginie Flache, Université de Poitiers, Faculté de médecine et de pharmacie - Thèse pour le diplôme d’état de Docteur en pharmacie et mémoire dudipl

Deux chercheurs australiens viennent d'être récompensés par le prix Nobel de médecine et physiologie 2005 pour avoir établi que la cause des ulcères de l'estomac était une bactérie, Helicobacter pylori. Nous republions donc ce résumé paru en novembre 2003 dans les colonnes Vinidea.net L’infection par H. pylori est une des infections bactériennes chroniques les plus répandues dans le monde. Depuis sa découverte par Warren et Marshall en 1983, H. pylori a été universellement reconnu comme le principal agent étiologique de la gastrite chronique, de l’ulcère peptique et de l’adénocarcinome gastrique. Confronté au développement d’une résistance bactérienne aux antibiotiques de plus en plus fréquente et à l’absence d’une vaccination efficace, la recherche de nouvelles molécules permettant l’éradication de H. pylori apparaît indispensable. Le vin, connu pour ses vertus thérapeutiques depuis l’antiquité, est aujourd’hui reconnu pour son rôle protecteur vis-à-vis des maladies cardio-vasculaires et ses effets antibactériens. De récentes études épidémiologiques ont montré qu’il existait une relation inverse entre l’infection à H. pylori et la consommation de vin. Le but de notre étude a été d’évaluer in vitro le pouvoir bactéricide des vins blancs sur H. pylori et de rechercher le ou les composants pouvant être responsable de cette activité. Les résultats obtenus par la mesure de la vitesse bactéricidie nous permettent d’affirmer que tous les vins blancs testés présentent un réel effet bactéricide contre H. pylori, plus rapide que certains vins rouges. Les types de cépages et le pH des différents vins testés sont des facteurs déterminants de l’activité bactéricide. Les vins blancs les plus acides présentent une meilleure activité. Cette activité ne dépend pas de la seule présence d’éthanol, de soufre, ou de polyphénols mais semble liée à une synergie d’action entre les divers composants du vin (sulfites, polyphénols et autres molécules). (Nous vous conseillons la lecture du texte intégral. Titre original : Activité bactéricide des vins blancs sur Helicobacter pylori).
Publié le 09/10/2005
Fiches associées
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 2,015625