italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche
  • » Conduite du vignoble
  • » Concurrence hydrique de l’enherbement dans les vignobles : études de cas dans les terroirs méditerranéens

Concurrence hydrique de l’enherbement dans les vignobles : études de cas dans les terroirs méditerranéens

Carlos M. LOPES; LEAF, Instituto Superior de Agronomia, Universidade de Lisboa.

Concurrence hydrique de l’enherbement dans les vignobles : études de cas dans les terroirs méditerranéens

L’enherbement des vignobles représentent une pratique culturale largement utilisée dans de nombreuses régions viticoles du monde, et l'une des pratiques les plus recommandées pour promouvoir la durabilité environnementale et faire face aux changements climatiques dans les vignobles.

Les avantages de l'utilisation l’enherbement sont multiples : protection de l'environnement (contrôle de l'érosion du sol, renforcement de la structure du sol et de la biodiversité, séquestration du carbone), gestion du vignoble, contrôle de la vigueur de la vigne et amélioration de la composition des baies.

Malgré ces avantages potentiels, l'adoption de l’enherbement dans les vignobles méditerranéens non irrigués a été limitée en raison de la peur de créer une concurrence hydrique excessive entre le gazon et les vignes. Toutefois, le niveau de cette concurrence devrait être mieux compris car dans les terroirs chauds et secs, comme dans le cas des régions viticoles méditerranéennes, la concurrence hydrique par l’enherbement est efficace, surtout au printemps. En été, la quasi-absence de précipitations provoque le dessèchement de la couverture herbeuse dont les résidus se transforment en paillis qui peuvent même réduire l'évaporation du sol. Par ailleurs, certaines études ont également montré qu'après quelques années de concurrence avec le gazon, les vignes ont pu développer des racines plus profondes, augmentant ainsi la capacité d'extraction d'eau des couches profondes du sol.

Pour mettre en lumière les questions citées ci-dessus, cet article présente des données sur la consommation d'eau et la performance de la vigne, obtenues au cours d'expériences de différents modes d’entretien du sol (labour vs. enherbement naturel inter-rangs), réalisées dans trois régions viticoles du Portugal méditerranéen (avec des vignobles irriguéesdes vignobles irrigués et non-irriguées), qui seront examinées.

Les discussions porteront sur la concurrence hydrique par enherbement naturel et les effets correspondants sur la vigueur de la vigne, le rendement et la composition des baies. L'effet du terroir sur les réponses de la vigne sera également souligné.

Mots clés:clés : Vigne, enherbement naturel, entretien du sol, labour, consommation d'eau.

Travail présenté au "11ème Congrès International du Terroir", Oregon, Etats-Unis, 10-14 juillet 2016

Abonnement annuel à Infowine: L’abonnement, qui coûte 60 € (TTC), donne accès pendant un an à tous les documents publiés sur le site, y compris aux archives (cliquez ici)

 

Publié le 12/06/2018
Article disponible en italiano
Zone contenu Premium
  • LIRE L'ARTICLE TECHNIQUE
Prix:6 €(TVA inclus)
Fiches associées
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 2,296875