L’éclaircissage des grappes après la nouaison peut aider à réguler le rendement et à améliorer la composition des fruits à la récolte. Une expérience a donc été menée dans deux vignobles distincts (Site 1 district de Riverland dans le sud de l’Australie; Site 2 Sunraysia, district de Victoria) afin d’étudier les effets de l’effeuillage des vignes après la nouaison (quand les baies atteignent la taille d’un petit pois) en utilisant une machine à vendanger. Des zones spécifiques de la canopée ont été ciblées afin que l’éclaircissage élimine un pourcentage prédéterminé de fruits et d’éviter ainsi le sur-éclaircissage. Les réponses des cultures face à l’éclaircissage mécanique ont été comparées à la modalité de contrôle (non-éclaircie), et aux résultats des vignes éclaircies manuellement (les grappes éliminées provenant d’une partie similaire à celle de la modalité de l’éclaircissage mécanique). Dans un quatrième traitement, les grappes endommagées par l’éclaircissage mécanique ont été retirées manuellement. Le recours à des traitements d’éclaircissage manuels a permis de distinguer les avantages potentiels d’un rendement limité et les lésions éventuelles entrainées par la machine à vendanger au niveau du feuillage et/ou des fruits restants. L’éclaircissage, qu’il soit mécanique ou manuel, a réduit le nombre de grappes ainsi que le rendement à hauteur équivalente (approximativement 24% sur le Site 1 et 45% sur le Site 2) et a fait progresser, d’environ 1,6% et 1,7% respectivement, la maturité des fruits (accumulation des sucres à la récolte) par rapport aux modalités de contrôle non-éclaircies. Malgré des différences de rendement, les sucres accumulés étaient à des niveaux similaires dans tous les traitements mis en place, ce qui signifie que les traitements d’éclaircissage ont un impact avant la véraison. Le poids des baies a augmenté avec l’éclaircissage manuel sur le Site 1, et dans tous les traitements d’éclaircissage dans le Site 2. La concentration en anthocyanes (calculée sur la base du poids des baies fraiches) était plus élevée dans les fruits issus des vignes éclaircies mécaniquement en comparaison avec celles des modalités de contrôle (non-éclaircies). L’éclaircissage mécanique a réduit efficacement la quantité de fruit pour le porter au rendement souhaité, et a amélioré la qualité du fruit. L’éclaircissage mécanique, via une utilisation modifiée de la machine à vendanger, offre donc un certain potentiel de régulation des grands vignobles dont le rendement est trop important et qui sont soumis au mode de conduite de la taille minimale, notamment du point de vue de la réduction des coûts et du gain de temps.