Présenté au 5ème International Workshop sur le mildiou et l’oïdium dans la vigne, San Michele all’Adige, Italie, 18-23 Juin 2006 L’eau électrolysée est produite en électrolysant de l’eau du robinet par l’ajout d’une faible quantité de solution saline (habituellement NaCI ou KCI). L’anode et la cathode sont séparées par une membrane échangeuse de cations (fig.1). Au niveau de l’anode, Cl2, O2 et H+ sont produits. Cl2 réagit ensuite avec l’eau et produit HClO et HCl. Une petite quantité de H2 et OH est produite à la cathode, de l’autre côté de la membrane. La membrane échangeuse de cations entre les électrodes permet le mouvement de cations, tels que NA +, mais pas des anions, tels que OH- (Tsuji et al., 1999). L’eau contenue dans la cellule autour de l’anode est acide, alors que l’eau dans la cellule de cathode est basique. L’eau acide électrolysée (EAE) a un pH inférieur à 2,7, et cela est principalement du à HCI ; en raison de HCIO, qui est oxydatif, le potentiel redox (PR) est supérieur à 1000 mV. L’eau basique électrolysée (EBE) a un pH supérieur à 11 et un potentiel redox d’environ -800mV. Nous vous invitons à consulter l’article intégral, lien ci-contre.

Documents joints