italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche

Nouvelles utilisations du DMDC dans les vins. Partie 1: mutage

Alain BERTRAND; Faculté d'œnologie, Université de Bordeaux 2

Le DMDC figure dans la Norme Générale pour les additifs alimentaires notamment pour le vin à la dose de 200 mg/l. L'OIV l'a adopté dans sa résolution 5.01 avec pour objectifs : a) Obtenir la stabilité microbiologique du vin en bouteille contenant des sucres fermentescibles, b) Prévenir le développement des levures indésirables et des bactéries lactiques. Le DMDC a également été autorisé à l’Union européenne, en 2006, pour le vin avec la précision suivante: le traitement ne peut s’appliquer qu’aux vins ayant une teneur en sucres égale ou supérieure à 5 g/l. Nous avons réalisé des expérimentations sur ce produit, pour des applications technologiques particulières, le mutage des vins doux et la recherche d’efficacité sur des levures de type Brettanomyces. Presenté à Enoforum 2009, 21-23 avril, Piacenza, Italy
Publié le 10/03/2010
Fiches associées
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 1,453125