Cette étude s’insère dans le cadre d’une recherche de méthodologie simple et rapide d’estimation précoce des rendements d’une parcelle de vigne. La méthode proposée exploite, pour l’estimation du poids moyen de la grappe, l’existence de relations entre son volume à différents stades phénologiques et son poids à maturité. Le volume de la grappe a été calculé grâce à la formule de volume d’un cône. Plus de vingt mille données sont traitées statistiquement; elles portent sur quatre millésimes (2001-2004), trois stades phénologiques (nouaison, fermeture de grappe et début véraison), et 19 cépages du genre Vitis vinifera. Les modèles ont été construits par variété, à chaque stade. L’influence de la région, du stade phénologique, de la variété et du millésime a été étudiée. La performance des modèles est fortement influencée par le nombre de parcelles incluses dans le modèle. Les prédictions de poids moyens de grappes sont satisfaisantes à partir du stade fermeture de grappe, avec des erreurs moyennes en cross-validation inférieures à 10%. Les modèles ont également été validés grâce à une série de tests indépendants sur le millésime 2004. Lorsque plusieurs années sont incluses dans le modèle, la stabilité des prédictions augmente, permettant d’obtenir une performance moyenne proche de 9 %. Trois groupes homogènes de cépages ont été identifiés, permettant de bâtir des modèles sur ces groupes de cépages, et non pas séparément. Nous vous invitons à consulter l’article intégral, voir lien ci-contre.

Documents joints