Il existe de nombreux facteurs dans la gestion et la plantation de la vigne qui agissent sur la maturation du raisin et le développement de la flaveur. Dans de nombreux cas, la principale difficulté est de distinguer les effets produits par les nombreux paramètres interagissant sur la maturation du raisin et la formation des aromes. Par exemple, une exposition intense du raisin à la lumière, sous quelque forme que ce soit, entraîne toujours une élévation de sa température. Cela empêche ainsi d’établir un lien entre un facteur pris indépendamment et ses effets sur la composition du raisin. De nombreux processus métaboliques s’opèrent en lumière saturante mais présentant des optima de température différents ; par conséquent, un même niveau de lumière peut avoir des effets réellement différents sur la composition du raisin, selon la température dominante (Coombe 1987). Il faut garder cela présent à l’esprit lorsque l’on passe d’une région climatique à une autre ou d’un cépage à un autre, par exemple notamment au moment où l’on conçoit le système de conduite et la gestion du feuillage comme des outils d’amélioration de la qualité du raisin.

Documents joints