Les défauts organoleptiques dénommés goûts moisi-terreux (GMT) sont identifiés dans certains vignobles français depuis plusieurs années. L’impact économique de ces défauts a été très important en 2002 dans plusieurs vignobles, puis à nouveau en 2004. Ces défauts ont été détectés dans le Bordelais, le Beaujolais, la Bourgogne, la vallée de la Loire et sont suspectés en Alsace, Jura, Savoie, vignobles du Sud-Ouest, Cognac,… La liste des cépages, à la fois rouges et blancs, pouvant être concernés s’allonge : Gamay, Chenin, Pinot noir, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Sauvignon, Sémillon, …

Documents joints