Les auteurs ont étudié l’effet de trois pesticides (cyprodinyl, fludioxonyl, pyrimetanyl) sur la composition aromatique de vins (cépage Arien) ensemencés avec trois souches de levure différentes. L’ajout dans le moût à fermenter des fongicides à des doses différentes (de 1 à 5 mg/l) a modifié significativement le profil aromatique. Les vins de moins bonne qualité ont été ceux additionés de cyprodinyl et ensemencés avec S.cerevisiae r.f. bayanus. L’ajout de fongicides aux moûts fermentés avec cette souche provoque une augmentation de l’acétate d’éthyle et de l’acétate d’isoamyle, avec des conséquences négatives sur la qualité du vin. (Nous vous conseillons la lecture de l’article intégral. Titre original : Effect of fungicide residues on the aromatic composition of white wineinoculated with three Saccharomyces cerevisiae strains)