italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche
  • » Infowine Premium
  • » Des solutions œnologiques innovantes et durables pour acidifier et contrôler les menaces microbiennes en maintenant caractéristiques sensorielles et couleur

Des solutions œnologiques innovantes et durables pour acidifier et contrôler les menaces microbiennes en maintenant caractéristiques sensorielles et couleur

Extraits Vidéos d'Enoforum Web Conference - Présentations d'Ana Hranilovic et d’Antonio Castro Marin

Des solutions œnologiques innovantes et durables pour acidifier et contrôler les menaces microbiennes en maintenant caractéristiques sensorielles et couleur

Ces deux recherches venant d’Australie en collaboration avec l’Université de Bordeaux et d’Italie nous proposent des solutions œnologiques intéressantes et durables pour lutter contre le manque d’acidité des vins et les menaces microbiennes.

Ana Hranilovic de l'Université d'Adélaïde est la lauréate du prix spécial décerné par Oenoppia lors du concours Enoforum Web Contest. Elle a réalisé la recherche intitulée "Tous les acides sont égaux, mais certains acides sont plus égaux que d'autres : (Bio)acidification des vins", avec ses co-auteurs Marina Bely, Isabelle Masneuf-Pomarede, Warren Albertin et Vladimir Jiranek.

L'acidité insuffisante des raisins provenant de climats chauds est généralement corrigée par l'ajout d'acide tartrique pendant la vinification ainsi que plus rarement par d'autres acides organiques. Dans la vidéo disponible en bas de l’article, une approche alternative qui implique la bio-acidification avec certaines souches de Lachancea thermotolerans via la production d'acide lactique pendant la fermentation nous est présentée.

Les résultats donnés prennent en compte la composition des vins en termes non seulement d’acidité, et d’éthanol mais aussi d’anthocyanes totaux et de descripteurs sensoriels en comparant les méthodes classiques avec différents modes d’utilisation de Lachancea thermotolerans.

Par ailleurs, Antonio Castro Marin de l’Université de Bologne nous parle de l’ "impact du traitement au chitosane sur les caractéristiques physico-chimiques des vins rouges".

Le chitosane gagne en intérêt dans la vinification des vins rouges grâce à sa capacité à inhiber le développement de la levure Brettanomyces, ou d'autres menaces microbiennes indésirables pour le vin.

Cependant son influence sur les paramètres physico-chimiques des vins rouges est encore peu connue. Cette étude, réalisée en collaboration avec le Professeur Chinnici analyse les impacts de deux modes d’administration du chitosan sur la couleur, le profil sensoriel ainsi que la composition en 4 éthyle-phénol et gaïacol.  

Abonnement annuel à Infowine: L’abonnement, qui coûte 60 € (TTC), donne accès pendant un an à tous les documents publiés sur le site, y compris aux archives (cliquez ici)

Publié le 12/04/2021
Article disponible en italiano english spagnolo
Zone contenu Premium
  • VIDÉO SÉMINAIRE (Ana HRANILOVICH; streaming 10 min)
  • VIDÉO SÉMINAIRE (Antonio CASTRO MARIN; streaming 10 minutes)
Prix:27 €(TVA inclus)
Fiches associées
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 1,75