Les tendances mondiales de la production et du commerce du vin ont changé de manière fondamentale depuis les années 80. Les pays de l’Ancien Monde (AM) et en particulier la France et l’Italie, avaient jusqu’alors dominé le marché international du vin. À partir du début des années 90, leur suprématie a commencé à être remise en cause par de nouveaux acteurs internationaux qui ont enregistré des performances spectaculaires en termes de volumes et de valeurs exportés.
 
Cette expansion prend racine dans une forte capacité d’adaptation mais également dans l’influence que ces pays exercent sur la définition d’un nouveau paradigme fondé sur une approche scientifique de la production du vin.
 
Nous vous invitons à consulter l’étude dans son intégralité, cliquez ici.