italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche
  • » La vigne et son milieu
  • » EFFETS DE LA TEMPERATURE ET DE LA LUMIERE SUR LA MORPHOLOGIE DE L’INFLORESCENCE ET LE NOMBRE DE FLEURS SUR CHARDONNAY

EFFETS DE LA TEMPERATURE ET DE LA LUMIERE SUR LA MORPHOLOGIE DE L’INFLORESCENCE ET LE NOMBRE DE FLEURS SUR CHARDONNAY

Paul R. Petrie et Peter R. Clingeleffer

De mini-chambres en plastiques ont été utilisées comme de minuscules serres pour accroître la température des bourgeons dans le vignoble. Des chambres percées de trous pour la ventilation, ont servi de témoin. Les inflorescences ont été comparées avec celles de chambres modifiées par un système d’ombrage ou bien un système réfléchissant, permettant de faire varier les niveaux internes de rayonnement photosynthétiquement actif (PAR) et de température. Les bourgeons ont été traités soit pendant 14 jours avant débourrement, soit pendant 13 jours après débourrement. La température et le PAR ont été mesurés dans l’environnement adjacent aux bourgeons. En traitement pré-débourrement, les mini-chambres fermées ont accru la température des bourgeons et diminué le nombre de fleurs par inflorescence. Les traitements sans dispositif particulier ainsi qu’avec système réfléchissant ont donné le même nombre de fleurs. Par contre, les modalités avec ombrage ont augmenté le nombre de fleurs d’environ 13%. Avant débourrement, on a constaté une corrélation significative mais faible entre température moyenne et nombre de fleurs par inflorescence pour les inflorescences basales et apicales. Le PAR moyen n’a pas été significativement corrélé avec le nombre de fleurs par inflorescence, même en incluant la température en régression linéaire multiple. Après débourrement, le nombre de fleurs par inflorescence a diminué en chambres fermées, mais sans influence de l’ombrage ou des feuillets réfléchissants. La corrélation entre température et nombre de fleurs sur l’inflorescence apicale s’est maintenue mais a disparu pour ce qui est de l’inflorescence basale. Ces résultats suggèrent que les températures affectant un vignoble pendant le débourrement peuvent influencer le nombre de fleurs par inflorescence, entraînant des variations allant jusqu’à 15 à 25%. Le PAR, si l’on excepte son influence sur la température du bourgeon, ne semble pas affecter le nombre de fleurs. L’effet de la température sur la différentiation florale diminue lorsque le débourrement progresse. Nous vous conseillons la lecture de l’article intégral. Titre original : Effects of temperature and light (before and after budburst) on inflorescence morphology and flower number of Chardonnay grapevines (Vitis vinifera L.)
Publié le 23/12/2005
Fiches associées
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 1,545898