italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche

QUALITE DU SOL ET DES RAISINS DE CUVE EN AGRICULTURE BIODYNAMIQUE ET BIOLOGIQUE

Jennifer R. Reeve, L. Carpenter-Boggs, John P. Reganold, Alan L. York, Glenn McGourty et Leo P. McCloskey

Les vins produits avec des raisins provenant de l’agriculture biodynamique suscitent un intérêt grandissant. Comme l’agriculture biologique, la biodynamie exclue le recours aux engrais et aux pesticides chimiques de synthèse. La différence fondamentale entre ces deux systèmes agricoles est que la biodynamie cherche à stimuler le sol et à améliorer la santé des plantes et la qualité de leur production en traitant la terre et les plantes avec des « préparations ». Or, l’effet positif réel de celles-ci sur la qualité du sol et des raisins n’est pas avéré et est sujet à controverse. A partir de 1996, une étude à long terme a été menée sur une surface de 4,9 ha, dans un vignoble commercial de Merlot près d’Ukiah, en Californie. Le but de cette étude était d’observer les effets des préparations biodynamiques sur le sol et la qualité des raisins. L’étude a consisté en l’application de deux traitements, biodynamique et biologique (le témoin), chaque traitement étant reproduit quatre fois selon un dispositif en blocs aléatoires complet. Toutes les parcelles ont été gérées de la même façon, la seule différence étant l’application de préparations dans le traitement biodynamique. Aucune différence n’a été notée dans la qualité du sol au cours des six premières années. Les analyses des nutriments du tissu foliaire, du nombre de grappes et du rendement par vigne ainsi que du poids des grappes et des baies de raisins n’ont pas révélé de différence non plus. Bien que la moyenne du poids des bois de taille ait chuté dans les deux types de traitements, entre 2001 et 2003, pour atteindre la marge de variation optimale pour une production très qualitative (0,3 et 0,6 kg/m), une différence nette a été observée pour le rapport rendement/poids des bois de taille (p < 0.05) selon le traitement. Cela indique que le traitement biodynamique permet à la vigne d’atteindre l’équilibre idéal pour la production de raisin de très bonne qualité, et que les vignes témoins ont été légèrement surexploitées. En 2003, les mesures ont indiqué que les raisins soumis au traitement biodynamique avaient un taux d’alcool potentiel significativement supérieur (p < 0.05), et des phénols et anthocyanes totaux supérieurs (p < 0.1) à ceux soumis au traitement biologique. Les préparations biodynamiques peuvent avoir un effet sur le feuillage ainsi que sur la composition chimique des raisins, mais lors de cette étude il n’a pas été démontré qu’elles ont un impact sur les paramètres du sol ou les nutriments des tissus. Nous vous conseillons la lecture de l'article complet. Titre Original: Soil and Winegrape Quality in Biodynamically and Organically Managed Vineyards Reeve et al. Am. J. Enol. Vitic..2005; 56: 367-376 Cliquez ci-contre pour en savoir plus.
Publié le 21/07/2006
Fiches associées
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 2,140625