Les résultats de la dernière recherche australienne sur les effets du réchauffement climatique sur la physiologie de la vigne, la composition du raisin et les caractéristiques du vin ont été récemment publiés.
 
Compte tenu de la tendance mondiale à la hausse des températures, le projet suggère des applications technologiques et des adaptations au vignoble et en cave permettant d’aider l’industrie à s’allier au changement climatique futur.
 
Le rapport final de 297 pages intitulé ‘A window into hotter and drier futures: Phenological shifts and adaptive practices’, est l’aboutissement d’un projet de recherche de trois ans financé par le GWRDC.