La pratique la plus utilisée pour l’arrêt volontaire de la fermentation consiste à baisser la température et à ajouter des sulfites. L’objectif est de stopper la fermentation et d’éviter toute reprise intempestive. Les variantes reposent sur l’utilisation du froid et des techniques de filtration.
 
Nous vous invitons à consulter l’article dans son intégralité, cliquez ici