italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche
  • » Nouvelles
  • » Une nouvelle protéine comme alternative aux produits phytopharmaceutiques contre le mildiou

Une nouvelle protéine comme alternative aux produits phytopharmaceutiques contre le mildiou

Une nouvelle protéine comme alternative aux produits phytopharmaceutiques contre le mildiou

La vigne (Vitis vinifera L.) est une culture de grande valeur économique dans le monde entier. En effet, en 2018, plus de 29 millions de tonnes de raisins ont été produites en Europe, premier producteur mondial.

Une production de cette ampleur est possible grâce à l'utilisation de produits phytosanitaires qui permettent de lutter contre diverses maladies, dont la plus importante et la plus répandue est le mildiou de la vigne, causé par l'oomycète (un organisme semblable à un champignon), Plasmopara viticola. En l'absence de traitements et dans des conditions environnementales favorables, le mildiou peut affecter jusqu'à 75% de la vigne, entraînant des pertes de production importantes.

Il y a cinq ans, les groupes de recherche de Paolo Pesaresi, du département des biosciences de l'université de Milan, et de Silvia Vezzulli, de la Fondation Edmund Mach à San Michele all'Adige, en Italie, ont commencé à étudier une nouvelle stratégie qui permettrait de développer des alternatives aux fongicides conventionnels, avec un faible impact environnemental.

Le projet GrAptaResistance a permis de développer une nouvelle stratégie dans le secteur agrochimique, qui permet d'isoler de petites protéines, formées de 8 acides aminés, absolument naturelles, capables d'inhiber les enzymes clés des pathogènes et donc de lutter contre les infections.

Cette étude, publiée dans Scientific Reports, a identifié la protéine NoPv1 (No Plasmopara viticola 1) capable de bloquer dès le départ les infections des feuilles de vigne par l'agent pathogène. De plus, NoPv1 ne nuit en aucune façon à la croissance d'autres micro-organismes présents dans le sol et bénéfiques à la vigne, et il n'est pas nuisible aux cellules humaines.

Bien que les résultats obtenus soient préliminaires, cette stratégie représente une avancée importante dans la recherche de solutions de substitution à faible impact environnemental aux produits agropharmaceutiques. Selon les auteurs, la technique peut être utilisée pour identifier les protéines naturelles capables de combattre les infections causées par divers agents pathogènes des plantes.

Publié le 10/11/2020
Fiches associées
    Résumé des résolutions adoptées lors de la 20ème Assemblée Générale de l'OIV
    Au total, 35 résolutions ont été adoptées lors de la 20e assemblée générale de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), qui s'est tenue le 4 novembre 2022 à Ensenada, au Mexique.
    Publié le:22/11/2022
    De Bordeaux à Milan, une pluie de récompenses pour Parsec
    Plusieurs prix lors des Trophées de l'Innovation de Vinitech-Sifel et de l'Innovation Challenge Lucio Mastroberardino de SIMEI
    es objectifs de qualité et de durabilité exigent une parfaite maitrise des process. C’est ce que propose PARSEC avec son logiciel Quadr@ qui intègre, sur une unique base de données, tous les équipe...
    Publié le:07/11/2022
    Dans un environnement incertain, vous devez compter sur ce qui fonctionne bien!
    The World Bulk Wine Exhibition | Les 21 et 22 novembre 2022 - Amsterdam
    La WBWE est le principal salon international du secteur du vin en vrac. Il représente un point de rencontre entre établissements vitivinicoles, distilleries et acheteurs internationaux. 10 raisons ...
    Publié le:06/11/2022
    ENOFORUM WEB Scientists 2023 : l’appel à résumés est OUVERT
    Date limite de soumission des résumés: 25 novembre 2022
    ENOFORUM WEB Scientists 2023 : l'appel à résumés est OUVERT Date limite de soumission des résumés: 25 novembre 2022 Vinidea annonce le lancement de la phase de candidature pour ENOFORUM WEB Scienti...
    Publié le:26/10/2022
    Détection rapide de <i>Brettanomyces bruxellensis</i>
    Entretien avec Marcia Torres, œnologue senior chez Jackson Family Wines sur les origines et le développement du projet R&D Veriflow®
    En 2014, Invisible Sentinel (société du groupe bioMérieux) et Jackson Family Wines ont signé un accord pour développer une solution capable de réagir rapidement....
    Publié le:10/07/2022
    Programme de bourses de recherches de l´OIV - 2022
    Date limite de soumission des candidatures : 6 novembre 2022
    Cette année, un consortium de centres de recherche d’entreprises internationales (Yalumba Family Winemakers - Australie, Möet-Hennessy - France, Sogrape - Portugal, Viña Concha y Toro – Chili, Fami...
    Publié le:06/07/2022
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
- A +
ExecTime : 1,921875