Lors de la conférence de presse qui s’est tenue au siège de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin, le directeur général de l’OIV, Jean-Marie Aurand, a présenté les premiers éléments d’information sur la production viticole mondiale en 2015, ainsi que les résultats de l’étude sectorielle sur les vins rosés réalisée en collaboration avec le Conseil Interprofessionnel des vins de Provence (CIVP).
 
La production mondiale de vin, hors jus et moûts, atteindrait  275,7 millions d’hectolitres, en légère hausse de 2% par rapport  à 2014, selon les premières estimations de l’OIV.
  • L’Italie avec 48,9 Mhl redevient le 1er producteur mondial, suivi par la France (47,4 Mhl)
  • L’Espagne retrouve un niveau moyen de production (36,6 Mhl)
  • Les Etats-Unis enregistrent pour la deuxième année consécutive un niveau de production élevé de 22,1 Mhl (+0,5% par rapport à 2014).
  • En Amérique du Sud la production Argentine (13,4 Mhl) recule, tandis que le Chili (12,87 Mhl) affiche un record de production. 
  • Les productions australienne (12 Mhl) et néozélandaise (2,4 Mhl) sont quasi-stables depuis 3 ans, si on exclut la production exceptionnelle néozélandaise de 2014
Pour plus de détails: