La possibilité d’utiliser les grappes éclaircies en pré-véraison dans le vignoble en tant que source d’acide malique en vinification a été étudiée. Les raisins issus de vignes éclaircies au mois de juillet ont été triturés en présence des rafles ; la masse a été ensuite pressée pour obtenir un jus acide (70 à 80 % de jus). Les caractéristiques organoleptiques des vins traités sont alors améliorées et la sensation de fraîcheur est exaltée. En outre, dans le cas de raisins avec peu d’acide malique, la fermentation malolactique devient possible. En considérant l’intensité des éclaircissages du vignoble, la quantité de jus produit est plus que suffisante pour la correction de l’acidité de tout le vin issu du vignoble. Une telle possibilité pourrait être considérée par des organismes compétents afin d’autoriser une pratique œnologique peu coûteuse, dans l’optique de réutiliser des sous-produits de la filière.

Documents joints