La méthode d’adsorption peut jouer un rôle crucial dans l’élimination de l’ochratoxine A (OTA). Cette adsorption de l’ochratoxine A dans du vin a été évaluée en utilisant de la bentonite (B), de la bentonite nonyl-ammonium (NB), de la bentonite dodecyl-ammonium (DB), de la montmorillonite KSF (KSF) et des capsules de chitosane (CB). Les meilleures conditions d’adsorption de l’OTA à partir de solutions synthétiques se sont révélées être à un pH de 3,5 et à température ambiante. L’équilibre a été atteint après 120 minutes pour B, 240 minutes pour NP, 90 minutes pour DB, KSF et CB. L’augmentation de la dose de 25 à 100 mg n’a pas augmenté l’efficacité du traitement et ce pour aucun des adsorbants. Dans le vin, l’élimination de l’OTA a atteint des pourcentages de 60 à 100% avec KSF et CB. La meilleure capacité d’adsorption a été obtenue en utilisant 250 mg de KSF, adsorbant qui s’est révélé être le plus respectueux de la nature de vin, en adsorbant que peu les polyphénols et les anthocyanes. Nous vous recommandons la lecture de l’article intégral. Titre original : Reduction of Ochratoxin A Levels in Red Wine by Bentonite, Modified Bentonites, and Chitosan