La concentration en cuivre (Cu) a été mesurée dans les sols viticoles australiens afin d’estimer l’importance et l’étendue de l’accumulation de Cu dues à l’utilisation de fongicides à base de cuivre et d’indiquer les risques potentiels induits sur la fertilité des sols à long-terme. Des échantillons de sols ont été prélevés de 98 vignobles situés dans 10 régions viticoles australiennes et leur concentration en Cu total a été analysée. 96% des vignobles étudiés présentaient des concentrations en Cu élevées en comparaison avec les concentrations en Cu observées dans des sols naturels de référence, situés aux alentours. Les concentrations de B, Co, Cr, Problème et Zn totaux étaient similaires à celle trouvées dans les sols naturels de référence et se situaient en-dessous des valeurs de toxicité indicatives. Les concentrations en Cu dans les sols viticoles australiens étaient généralement beaucoup plus basses (6-150 mg kg-1) que celles observées dans les sols viticoles de certaines régions d’Europe (130-1280 mg kg-1). Les concentrations de Cu total étaient généralement inférieures à celles provoquant des effets mortels sur les invertébrés du sol ; cependant le Cu a dépassé des concentrations connues pour entraîner des conséquences sublétales (c’est-à-dire : inhiber la croissance, affecter la reproduction, provoquer des comportements d’évitement) sur ces mêmes invertébrés (ou d’autres). Nous vous conseillons la lecture de l’article intégral. Titre original : Copper Fungicide Residues in Australian Vineyard Soils.