italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche
  • » Revue de presse
  • » DES MOLECULES ANTI CANCERIGENES FORMEES PENDANT L'ELEVAGE EN FUT DE CHENE

DES MOLECULES ANTI CANCERIGENES FORMEES PENDANT L'ELEVAGE EN FUT DE CHENE

S. Quideau, Michael Jourdes, Cédric Saucier, Yves Glories, Patrick Pardon and Christian Baudry, Angew. Chem. Int. Ed. 2003, 42 (48)

Les polyphénols, en plus de leurs propriétés organoleptiques, sont à l'origine de la réputation du vin rouge comme boissons bénéfique pour la santé. Ils permettraient en particulier de prévenir les maladies cardiovasculaires. Des chercheurs français de l'équipe de Stéphane Quideau viennent de découvrir un nouveau composé polyphénolique dans le vin rouge, pouvant avoir des propriétés anti-cancérigènes. Le composé en question est l’ acutissimine A. C’est un flavano-ellagitanin, ce qui signifie qu’il comporte à la fois des éléments flavonoïdes et des tanins. La substance a été identifiée pour la première fois dans l’espèce de chêne Quercus acutissima, dont elle tire son nom. Le grand intérêt de l’Acutissimine A est son action inhibitive sur l’ADN topoisomérase II, une enzyme cible dans le traitement du cancer. L’Acutissimine A inhibe cette enzyme 250 fois plus que l’agent antitumeur Etoposid utilisé cliniquement. L’équipe française a pu produire l’Acutissimine A semi-synthétiquement au laboratoire en créant une liaison chimique entre le flavanoïde catéchine et le tanin vescalagine. Si on utilise une isomère de la catéchine, l’épicatéchine, on obtient un composé proche mais inconnu jusqu’alors, que les chercheurs ont baptisé « épiacutissimine ». L’équipe a pu identifier cette substance dans des extraits de vin rouge. Comment l’acutissimine et l’épiacutissimine se retrouvent-elles dans le vin? C’est l’élevage en fûts de chêne. Quideau s’explique : « Le jus de raisin contient les précurseurs flavonoïdes catéchine et épicatéchine. Pendant l’élevage, le liquide alcoolique extrait toute une gamme de substances du bois des barriques de chêne, dont le co-réactif nécessaire vescalagine. ». Bien sûr, Quideau et ses collègues ne vont pas jusqu’à affirmer que le vin prévient le cancer. Il est pourtant très probable que ses précieuses gouttes contiennent d’autres molécules hybrides de tanins ayant une activité pharmacologique intéressante. Contact: Dr. S. Quideau Institut Européen de Chimie et Biologie 16 avenue Pey-Berland Pessac Cedex Fax: (+33) 540-006430 E-mail: s.quideau@iecb-polytechnique.u-bordeaux.fr (Nous vous conseillons la lecture de l'article intégral. Titre Original: "DNA topoisomerase Inhibitor Acutissimin A and Other Flavano-Ellagitannins in Red Wines")

Publié le 15/01/2004
Fiches associées
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 1,75