italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche
  • » Revue de presse
  • » L'irrigation déficitaire altère la croissance de la vigne, la physiologie et le microclimat des fruits

L'irrigation déficitaire altère la croissance de la vigne, la physiologie et le microclimat des fruits

M. Keller, P. Romero, H. Gohil, R. P. Smithyman, W. R. Riley, L. F. Casassa,J. F. Harbertson; Am J Enol Vitic. October 2016 67: 426-435

Un essai d'irrigation déficitaire a été mené sur des vignes de Cabernet Sauvignon cultivées en plein champ dans la vallée de Columbia, dans le sud-est de Washington.

Quatre régimes d'irrigation ont été appliqués dans quatre blocs répétés pour remplacer différentes fractions d'évapotranspiration de la culture (ETc) entre la mise à fruit et la vendange. Ces traitements ont été désignés ET100 (100 % ETc), ET70 (70 % ETc), ET25 (25 % ETc), et ET25/100 (25 % ETc avant la véraison et 100 % ETc par la suite).

Le statut hydrique des feuilles et les échanges gazeux, la croissance du couvert et le microclimat, ainsi que la formation du rendement ont été évalués sur trois ans. Malgré une variation annuelle des températures de croissance de la saison, les effets du traitement d'irrigation ont été constants au cours des années.

Dans l'ensemble, l'irrigation déficitaire n'a pas amélioré l'efficience de l'utilisation de l'eau.

Les régimes ET100 et ET70 différaient rarement pour ce qui est de la physiologie et de la performance de la vigne. Le régime ET25, cependant, a fortement limité les échanges gazeux et a entraîné une baisse de la capacité et de la productivité de la vigne, ce qui laisse supposer que ce degré de déficit hydrique est économiquement insoutenable.

De plus, ce traitement a été associé à de petites baies sur de petites grappes, à une exposition très élevée au soleil des zones fruitières et à une température de grappe élevée.

L'effet du régime ET25/100 était intermédiaire sur la physiologie de la vigne, la croissance et les composants de rendement. Ce traitement a abouti à des canopées à l'ouverture élevée et à des baies de petite taille sans pénaliser la capacité de la vigne et le rendement comme c'était le cas avec ET25.

Les effets potentiels du déficit hydrique sur la composition des fruits peuvent être liés à la modification de la taille du couvert et du microclimat, en plus de la réduction de la taille des baies.

Nous vous conseillons la lecture de l’article intégral

Publié le 14/12/2016
Fiches associées
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 1,671997