italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche
  • » Revue de presse
  • » Persistance des résidus de pulvérisation de soufre élémentaire sur les raisins durant la maturation et la vinification

Persistance des résidus de pulvérisation de soufre élémentaire sur les raisins durant la maturation et la vinification

Misha T. Kwasniewski, Gavin L. Sacks and Wayne F. Wilcox; Am. J. Enol. Vitic December 2014 vol. 65 no. 4 453-462

Le soufre élémentaire (S0) est habituellement utilisé pour contrôler l'oïdium dans les vignobles, mais les résidus de S0 dans les moûts ont été mis en corrélation avec l'augmentation de H2S et la formation d'odeur soufrée durant la fermentation. 

Comme conséquence, le S0 est souvent utilisé tard durant la saison et avec modération, mais la définition d'intervalles appropriés pour la réalisation des pulvérisations de S0 avant les vendanges a été difficile à cause du manque de données relatives à la persistance de S0 dans les vignobles ainsi que durant les opérations de la phase pré-fermentaire. 

En utilisant une nouvelle méthode de quantification, les résidus de S0 ont été contrôlés dans le vignoble durant 3 ans d'études menées sur le terrain. Les traitements étaient variés pour ce qui est du mélange commercial, du taux d'application, et du moment de la dernière application avant la vendange, éléments qui ont tous affecté les concentrations en S 0 dans les fruits au moment des vendanges. 

Les niveaux de résidus ont généralement été plus bas dans le cas de la poudre mouillable face aux formulations micronisées appliquées aux mêmes taux et moment. Ils ont augmenté de manière proportionnelle au taux d'application lorsque le moment et la formulation ont été constants. 

Durant les années de l'étude, l'arrêt de l'application ≥35 jours avant les vendanges a donné lieu à des résidus de S0 inférieurs à 10 μg/g, associés à une hausse de production de H2S par rapport à plusieurs études préalables.

 Les résidus de S0 >1 μg/g ont été mis en corrélation avec une production accrue de H2S dans les travaux actuels, et ont été observés dans tous les fruits pulvérisés à 56 jours des vendanges. 

Toutefois, la clarification a réduit le S0 dans le moût à >95% avant la fermentation, et ce dans tous les traitements. De plus, la fermentation des peaux traitées a presque triplé la formation de H2S par rapport aux fermentations sans contact avec les peaux. 

Du point de vue général, ces résultats indiquent que les résidus de S0 sont probablement peu préoccupants dans la vinification de vin blanc. 

Toutefois, les niveaux de résidus dans la fermentation des vins rouges peuvent excéder des niveaux associés à une production accrue de H2S lorsque quelques pulvérisations de S0 sont appliquées à 8 semaines des vendanges.

Nous vous conseillons la lecture de l’article intégral (voir lien ci-contre)
Publié le 14/10/2015
Fiches associées
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 2,4375