italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche

PRESENCE D'OCHRATOXINE A, DANS LES VINS AUSTRALIENS

Ailsa D. Hocking, P. Varelis, J.I, Pitt1,S.F. Cameron and Su-Lin L. Leong, 2003, Australian Journal of Grape and Wine Research, vol. 9, p72-78

Une étude portant sur 601 échantillons de vins australiens a été menée afin d'établir la présence d'Ochratoxine A (OA). Pour mener cette étude, les échantillons ont été majoritairement prélevés à partir de vins embouteillés, avec à peu près autant de vins rouges que de vins blancs, issus de raisins divers et provenant des principales régions de production. Certains provenaient cependant des régions moindrement productrices. Afin de quantifier l'ochratoxine A dans les vins, un dosage HPLC validé au préalable et n'utilisant pas des colonnes d'immuno-affinité onéreuses a été développé, dosage présentant des limites de détection et de quantification de 0,02 et de 0,05 µg/L respectivement. L'ochratoxine A a été détectée dans 90 (15 pourcentage) des 601 échantillons, mais à des niveaux uniformément bas, avec 85 pourcentage des échantillons positifs contenant moins de 0,2µg/L d'ochratoxine. Un échantillon seulement a dépassé 0,5µg/L de OA et aucun échantillon n'a dépassé le 1.0µg/L de OA. Aucune région d'Australia n'a semblée être plus ou moins à même de produire de vins contenant de la OA. (Nous vous conseillons la lecture du texte intégral :Occurrence of Ochratoxine A in Australian wine.)

Publié le 17/04/2003
Fiches associées
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 1,609375