Un intérêt majeur est accordé à l’expédition des vins est son influence sur les propriétés des ces derniers entre le moment où ils quittent la cave et celui où ils atteignent leurs destinations. Cette étude a exploré les effets des conditions d’expédition sur six vins variétaux. Quatre vins blancs et quatre vins rouges ont été exposés à quatre conditions de stockage différentes, ce qui crée 32 traitements. Des vins Riesling, Gewürztraminer, Sauvignon blanc et Chardonnay provenant d’un seul producteur et du même millésime ont été étudiés. Un Merlot et trois Cabernet Sauvignon portant des étiquettes différentes, et issus du même producteur, ont aussi été évalués. Les conditions de stockage comparées étaient de 20°C, 40°C, 20/40°C (reflétant le cycle diurne des températures) et un échantillon qui a voyagé dans le coffre d’une voiture pendant trois semaines. Les 32 vins ont été évalués par analyse sensorielle descriptive. Un panel entrainé de 11 personnes pour les vins blancs et 13 personnes pour les vins rouge a classé les vins selon 14 et 23 descripteurs respectivement. Les composés aromatiques ont été analysés par HS-SPME-GC-MS. Des différences significatives ont été trouvées entre les vins stockés à températures élevées et ce que ce soit avec la méthode sensorielle qu’avec la méthode analytique. Des différences ont été notées pour un certain nombre d’échantillons, à savoir des concentrations élevées de vitispirane 1 et 2, TDN et p-cymène et réduction de plusieurs esters et acétates, caractéristiques des vins de garde. C’est la première étude qui a évalué des changements sensoriels dans des vins soumis à des conditions similaires aux conditions de transport. Nous vous conseillons la lecture de l’article intégral (voir lien ci-contre).

Liens externes