De 2008 à 2012, Sudvinbio, les Chambres d’agriculture de l’Aude et des Pyrénées-Orientales et l’IFV (station de Nîmes) ont constitué un groupe de travail régional en Languedoc-Roussillon, en vue d’acquérir des références techniques sur les stratégies de lutte contre l’oïdium en viticulture biologique. 
 
Cette première série d’essais a permis d’obtenir des résultats sur certains produits dits « alternatifs » (huile essentielle d’orange douce, produits laitiers (notamment lactosérum)), sur les différents produits utilisables pour lutter contre la forme « drapeau » et sur les doses réduites de soufre. 
 
Les acquis opérationnels de ce travail collectif sont présentés en synthèse dans le document « La maîtrise de l’oïdium en viticulture biologique en Languedoc-Roussillon » (Constant, 2013). 
 
Une série d’essais complémentaires a été mise en place en 2013 et 2014 par Sudvinbio (SVB), les Chambres d’agriculture de l’Aude (CA 11) et des PyrénéesOrientales (CA 66). Ces essais portent sur les deux thèmes suivants :
 
1. L’efficacité de différents produits appliqués en pré-débourrement, 
2. L’efficacité des applications de soufre poudrage aux stades « floraison » et « fermeture de la grappe »
 
Vous pouvez télécharger une Synthèse de ce travail rédigée par Sudvinbio dans le site vignevin-lr (cliquez ici)