italianoenglishfrançaisdeutschespañolportuguês
Langue
Recherche
  • » Vidéos
  • » Un nouveau procédé de production de Levures Sèches Actives

Un nouveau procédé de production de Levures Sèches Actives

Lallemand

Une vidéo sur le développement du procédé YSEO est disponible sur le web. Les nouvelles levures YSEO Lallemand sont naturelles, non-OGM et les résultats des essais sur le terrain démontrent que la fermentation est rapide et régulière, la croissance levurienne est optimale, la production de H2S et d’AV est réduite et, par conséquent, le profil sensoriel du vin est optimisé. De plus, les travaux récents ont indiqué que les levures préparées selon le procédé YSEO® favorisent également le démarrage et l’achèvement de la fermentation malolactique.
Cliquez ci-dessous pour voir la vidéo sur le procédé YSEO. ®.

Pour une meilleure lecture de la vidéo, connectez-vous sur Internet Explorer



Tenant compte des nouvelles conditions de vinification et pour s’assurer que les levures sèches actives fermentent adéquatement dans ces conditions difficiles, les chercheurs de Lallemand, Washington State University (USA), ont mis au point et ont testé une nouvelle préparation naturelle de Levures Sèches Actives (LSA) visant à accroître l’efficacité et la régularité de la fermentation. Ce procédé, nommé YSEO® (da Yeast Security Optimization), consiste à mettre en œuvre une stratégie nutritionnelle optimale pendant la phase d’expansion de la culture lors du fed-batch qui précède le séchage des LSA. Cette stratégie nutritionnelle, augmente l’efficacité des préparations de levures qui peuvent ainsi effectuer une fermentation complète et ce, même dans des conditions plus difficiles. Le procèdé YSEO® est une réponse à l’évolution des conditions de vinification puisque le raisin présente un potentiel alcoolique de plus en plus élevé. On estime que la teneur en alcool s’est accrue d’un ou deux degrés au cours des vingt dernières années et, plus le potentiel alcoolique est élevé, plus la concentration en azote disponible est faible. Ces facteurs de stress environnementaux réduisent la viabilité des cellules de levure en provoquant une altération de la membrane plasmique, ce qui peut entraîner le ralentissement ou l’arrêt de la fermentation alcoolique.
Publié le 29/10/2008
Fiches associées
© Tous les droits sont réservés
TVA: IT01286830334
ISSN 1826-1590
powered by Infonet Srl Piacenza
Politique de confidentialité
Ce site utilise les cookies nécessaires pour les objectifs décrits en mentions légales. Pour plus d’information sur la politique d’utilisation des cookies, voir les mentions légales. En fermant cette fenêtre, en déroulant la page, en cliquant sur un lien ou en continuant la navigation, vous consentez à l’utilisation des cookies.
Plus d’informationOK

- A +
ExecTime : 1,65625